Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par sacraal
Publié dans : #Vaccination
Une information de Ghis, pour clore le sujet des vaccins:

    • - Les microbes naturels (champignons, mycobactéries, bactéries, virus) ne sont pas des ennemis mais des alliés réparateurs. Ils restaurent le corps en phase de réparation d’une maladie (Hamer).
  • - Nous créons nous-mêmes nos microbes à partir des plus petites particules de matière vivante qui existent dans notre corps et qui portent divers noms : microzymes (Béchamp), somatides (Naessens).
  • - Il est absurde de donner une maladie à quelqu’un de bien portant pour prévenir cette maladie. C’est comme donner un petit viol à un enfant en prévention d’un viol éventuel.
  • - Ils contiennent des microbes artificiels, atténués et/ou génétiquement modifiés qui ne peuvent prévenir une maladie.
  • - Les vaccins fouettent et épuisent le système immunitaire et favorisent l’explosion du sida, du cancer et d’autres maladies dégénératives. Ils démolissent systématiquement la santé.
  • - L’efficacité des vaccins n’a jamais été prouvée scientifiquement. La répétition des vaccins en est la preuve, ainsi que l’apparition des maladies que le vaccin devait prévenir.
  • - La vaccination stimule et entretient la peur chez l’individu.En fait, on ne meurt pas de maladie, mais de peur et d’épuisement. La peur des microbes et de la maladie assomme l’individu et les vaccins l’achèvent.
  • - Le contenu des vaccins est extrêmement nocif. Les complications innombrables vont des troubles mineurs (allergies, eczéma, asthme, otites, troubles d’apprentissage), aux maladies importantes (autisme, épilepsie, diabète, arthrite, paralysie, leucémie, encéphalite, sclérose en plaque, fibromyalgie, Alzheimer, Ébola, malformations congénitales, syndrome de la guerre du Golfe, syndrome de Guillain-Barré, grippe espagnole) et à la mort subite du nourrisson.
  •  - Recevoir un vaccin, c’est toujours dévastateur pour le corps.
  • En fait, un vaccin est un brouet de sorcière composé de trois types d’ingrédients :
1) des cocktails de microbes modifiés artificiellement et souvent recombinés génétiquement;
2) un bouillon de culture purulent composé de cellules animales (poulet, souris, mouton, singe, vache) et humaines (sang, embryons avortés) contaminées (virus, prions) et cancéreuses;
3) des adjuvants stabilisateurs, véritables poisons qui tuent le vivant : Thimérosal (50 % de mercure), aluminium, formaldéhyde, squalène, glutamate monosodique (GMS), aspartame, silicone, polysorbates, sorbitol, et une longue liste de produits dangereux et hautement neurotoxiques.
  • - Le contenu des vaccins est dit secret défense et relève de décisions du complexe militaro-industriel. Le ministère de la Santé du pays, le personnel médical qui le recommande et l’injecte et la personne qui le reçoit ne peuvent connaître leur véritable composition, et encore moins le but visé par les décideurs.
  • - En fait, ils servent à des génocides ciblés (noirs, asiatiques, pauvres, amérindiens, handicapés, homosexuels, habitants de territoires riches en ressources), ainsi qu’à des études expérimentales sur les armes biologiques et les méthodes les plus efficaces pour le contrôle du cerveau et l’eugénisme (élimination des indésirables).
  • - La vaccination massive imminente (2009), engendrée par la pseudo-pandémie de grippe porcine A(H1N1) décrétée par l’ONU, est un subterfuge préparé de longue date pour réduire la population mondiale à 500 millions. Le vaccin contient un cocktail de souches extrêmement virulentes de virus grippaux de volaille, de porc et d’humain.
  • - Des cristaux liquides et des nanopuces électroniques seraient peut-être incorporés dans les nouveaux vaccins et permettraient le contrôle à distance du cerveau.
  • - La vaccination ne relève pas du domaine médical, mais politique. Son but est le contrôle mondial de la population. Les vaccins permettent de se débarrasser des indésirables en les affaiblissant systématiquement ou en les tuant brutalement. Les décisions vaccinales sont prises par l’OMS, ministère de la santé de l’ONU, et imposées de force par les gouvernements des pays à coups de propagande, de harcèlement et de menace.
  • - Les vaccins sont des armes biologiques. Voilà pourquoi la recherche de base sur la vaccination a lieu dans des laboratoires de l’armée. Les premiers cobayes humains sont des soldats (et leur famille), inconscients d’être des rats de laboratoire facilement remplaçables.
  • Qui bono? (Qui profite?) La vaccination rapporte des sommes colossales à l’industrie et aux banques. Pour vacciner leur population, les gouvernements doivent emprunter ces sommes aux banques centrales privées. La dette publique augmente, ainsi que la prise de contrôle du pays par les banquiers mondiaux.
  • - La théorie des microbes est fausse. Pasteur est un imposteur, un tricheur et un menteur. Ses expériences ont été falsifiées. Les chercheurs qui ont prouvé le bienfait des microbes ont été ridiculisés et châtiés. Toute preuve allant à l’encontre des intérêts de l’élite mondiale a été et est encore systématiquement abolie.
  • - L’évidence du lien entre l’inoculation du vaccin et l’apparition de la maladie est indiscutable, même si difficilement prouvable. C’est par peur des représailles que les médecins refusent de l’admettre.
  • - La vaccination favorise la modification du code génétique. Les conséquences sont, à court terme, des malformations congénitales et, à long terme, des mutations imprévisibles.
  • De par ses effets neurotoxiques, la vaccination crée des psychopathes et engendre la violence sociale et le crime. Elle amène ainsi la déstabilisation du pays et, avec elle, le renforcement des contrôles policiers et militaires. Elle ouvre la porte à la mise en application d’une loi martiale déjà votée.
  • - La vaccination cache les vrais problèmes sociopolitiques en y apportant des fausses solutions technoscientifiques si compliquées et sophistiquées que les gens ne peuvent les comprendre. Voilà pourquoi ils baissent les bras et acceptent la vaccination sans la remettre en question.
  • - La vaccination garde les gens impuissants et dépendants des autorités extérieures. Tant que je me comporte en mouton, il y aura toujours un berger pour me tondre. Le rôle du gouvernement a toujours été celui d’un berger pour son troupeau : tondre les moutons jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de laine et les conduire à l’abattoir, en leur faisant croire que c’est pour leur bien.

La vérité est que je suis immortelle et toute-puissante. Je n’ai besoin ni de vaccins, ni de médecins,
ni de gouvernement. La vaccination obligatoire est un cadeau qui me force à prendre
la décision de sortir de la peur, de la maladie et de la mort, une fois pour toutes.
Ghis (auteure du livre La Mafia médicale)

Petites précisions:
Les microbes sont nos alliés, à condition d'avoir été fabriqués par notre organisme. Sinon, ce sont de corps étrangers.
Ce que nous prenons couramment pour une maladie est en général une guérison. La maladie est une "phase froide" qui passe plutot inaperçue du point de vue de notre medecine. La guérison, la "phase chaude", la phase de réparation, est dangereuse, surtout si on l'accompagne de saloperies! (médicaments).

Commenter cet article