Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par sacraal
Publié dans : #Les raisons de la condition actuelle de l’homme

La pratique de l’attention peut être considérée comme la pratique d’« être dans l’instant présent ». Mais que cela signifie-t-il réellement ? Cela veut-il dire que si nous sommes attentifs nous ne devrions jamais penser au passé ou au futur, que nous ne devrions ni planifier ni réfléchir à notre expérience passée ?


En fait, être dans l’instant présent signifie être conscient de ce qui se passe, ici et maintenant, dans notre expérience, et cela inclut être conscient de toutes nos réflexions au sujet du passé ou du futur. La plupart du temps, notre expérience n’a pas cette qualité d’attention ou de prise de conscience. La plupart du temps, nous sommes comme des robots, passant automatiquement au travers de nos modes d’être habituels – notre colère, notre apitoiement sur nous-même, nos peurs… Nous vivons sous le contrôle de ces tendances habituelles, qui gouvernent notre vie, sans que nous puissions prendre du recul et décider si c’est vraiment ce que nous voudrions faire. Ce peut être un grand choc que réaliser combien automatique et habituelle est notre vie, et combien nos pensées ainsi perdues mènent à des états de souffrance.


Quand nous sommes dans cet état de robot, nous n’avons pas conscience de ce qui se passe. Nous pouvons savoir, à un certain niveau, que nous sommes en colère, mais nous ne réalisons probablement pas, la plupart du temps, que nous pouvons faire le choix de ne pas être en colère. Nous fantasmons sans avoir le discernement qui nous permettrait de voir si ce à quoi nous pensons nous rend heureux ou non. Et, en fait, la plupart du temps, quand nous laissons nos habitudes nous dominer, nous ne nous rendons pas heureux et nous ne rendons pas les autres heureux : c’est souvent l’opposé.


Être dans l’instant présent est simplement une autre façon de dire que nous sommes conscient de ce qui se passe dans notre expérience, que nous ne sommes pas simplement en colère (ou autre), mais que nous sommes conscient d’être en colère et d’avoir le choix de ne pas l’être. La plupart du temps, bien sûr, quand nous ne sommes pas dans l’instant présent nous pensons, très littéralement, au passé ou au futur. Nous demeurons par exemple dans le passé, ruminant quelque blessure passée. Ou peut-être fantasmons-nous au sujet d’un futur dans lequel nous avons gagné au loto et vivons notre vie dans un paradis imaginé, ou bien nous songeons à ce que ce serait d’avoir un partenaire parfait.


Souvent, ces passés et futurs fantasmés ne sont même pas de vraies possibilités, mais simplement des fantasmes portant sur comment les choses pourraient être, ou comment nous aurions aimé qu’elles soient. Et comme avec toute activité faite sans prise de conscience, nous n’avons pas conscience que ces fantasmes sont vains. Ils ne font que renforcer des tendances émotionnelles qui n’apportent rien d’utile et qui ne peuvent jamais vraiment enrichir notre vie.


Il y a bien sûr des façons de penser consciemment au passé ou au futur. Être dans l’instant présent ne veut pas dire être coincé dans l’instant présent. De façon consciente et créative, nous pouvons nous rappeler des événements passés ou imaginer ce qui se passera dans le futur. Nous pouvons penser au passé et à comment nous aurions pu agir différemment, ou nous demander pourquoi quelque chose s’est passé d’une certaine façon. Nous pouvons penser à des avenirs possibles, et à comment nos actions présentes rendront ces avenirs plus ou moins probables. Quand, en étant dans l’instant présent, nous pensons au passé ou au futur, nous avons conscience d’être en train de réfléchir, et nous ne sommes pas perdu dans nos pensées. Nous ne confondons pas fantasme et réalité. En pensant au passé, nous ne nous égarons pas dans la construction de passés imaginaires où nous aurions fait ou dit la bonne chose, ou si nous le faisons c’est en une expérience consciente nous permettant de voir ce que nous pourrions apprendre de cette expérience. Nous pensons au futur, mais plutôt qu’une rêverie vaine c’est une réflexion sur les conséquences de nos actions, ou sur la direction que nous voulons donner à notre vie.


Parfois, la rêverie peut être créative. Relâcher les rênes de notre conscience et laisser à notre esprit créatif inconscient l’occasion de s’exprimer peut être une chose merveilleuse. Mais il est en général beaucoup plus utile qu’une partie de notre esprit conscient reste là, à observer, à être à l’affût de tout signe indiquant que l’expression créative de l’inconscient s’obscurcit en se tournant vers l’expression inutile, répétitive et réactive d’anciens schémas émotionnels. A de tels moments, l’esprit conscient peut intervenir avec légèreté, redirigeant nos énergies mentales afin que nous restions dans le présent, attentif, conscient, et créatif.

Commenter cet article